Il semblerait que les médias français découvrent que des armes circulent, principalement dans certaines cités. C’est à chaque fois que l’on déplore un mort que l’émoi se fait voir, quelques jours durant. Mais ce n’est pas quelque chose de nouveau. Il n’y a pas une semaine où il n’y a pas un incident qui relate des coups de feu dans tel ou tel endroit, ou une découverte d’arme par la police. Une fois c’est une Kalachnikov, une autre fois un pistolet-mitrailleur ; parfois, ce sont des lance-roquette (cf « Le Parisien »)  .
Et, depuis maintenant quelques semaines, on ne les trouve pas, mais ce sont des matières explosives qui arrivent. Ainsi, la semaine passée, c’est un établissement bancaire était la cible d’un vol commis au moyen d’explosifs (google-afp). Et, cet article nous l’apprend, une dizaine de faits sont déjà répertoriés, pour la plupart des tentatives de vol. Et c’est à craindre, comme le soulignent certains commentaires d’articles, un jour, il y aura des blessés, voir pire. Hier encore, nouvelle explosion, et tentative de vol sur une agence bancaire!
Donc, l’armement qui arrive est de plus en plus lourd, et de plus en plus diversifié.
Bien souvent, ces armes proviennent du Caucase, depuis la fin des hostilités sur place, elles sont donc recyclées, via des trafiquants peu scrupuleux qui voient dans nos cités des petites bandes armées. Ces dernières achètent désormais ces nouveaux jouets comme des bonbons, pour des prix largement abordables. Bon nombre de petits trafiquants disposent désormais d’une pétoire, et certains n’hésitent pas à l’utiliser ! Et quelque chose me dit que cela sera plus de plus en plus fréquent !
Elles ont plusieurs but: se proteger dans le cadre d’un trafic de stupéfiants, contre la Police ou les éventuels carotteurs, ou encore dans le cadre de règlements de compte entre cités, voir, tout simplement, pour regler des contentieux privés. Voir, parfois, sans raisons apparentes (la voix du Nord); ainsi, on peut être au mauvais endroit, au mauvais moment! Comme un accident, quoi! Je vous passe la comparaison que je sais être très moyenne. Mais, finalement, c’est une réalité.
Voilà un petit reportage d’envoyé spécial, qui était diffusé en début d’année.
[gv data= »http://www.dailymotion.com/swf/x34s0&related=0″][/gv]
A entendre certains, ils s’y connaissent plus que moi, qui suis policier, en matière d’armement !
Une fois de plus, l’arsenal juridique est bien présent. Pour autant, les détentions d’arme, si elles sont poursuivies, ne le sont pas forcément à hauteur du risque que font encourir ceux qui les possèdent.
Shares
Share This