Je parcourais la presse, ce matin, et, via mon « ami Google », j’ai pu observer une rubrique intitulée « articles les plus lus ».
Le premier article  traite de l’émission de téléréalité « Secret Story« , diffusée par TF1 en seconde partie de soirée le vendredi. Emission qui a vu la « sortie » de dame « Maya », On imagine bien quel genre de libération cela peut être pour la fameuse jeune femme. Après avoir passé deux mois – volontairement – dans une maison truffée de caméra, elle va maintenant se retrouver en première ligne de la presse « people »pendant quelques semaines, avant de passer à nouveau dans l’oubli. Retour qui lui sera certainement difficile, comme passer du jour à la lumière.
Le second article traite, beaucoup plus sérieusement, de la libération d’Abdelbaset al-Megrahi, le lybien qui a été accusé et condamné pour l’attentat dit de « Lockerbie ». Il ne s’agit ni plus ni moins que de la ville écossaise qui a vu un Boeing 747 de la compagnie américaine « Pan Am » – qui faisait une liaison Londres/New-York – exploser en plein vol le 21 Décembre 1988.
Là aussi, l’homme a été accueilli en héros, et présenté par la presse locale comme « L’otage libéré – est – retourné à sa patrie et à sa famille (…) après 20 ans de souffrances, dont la moitié en tant qu’accusé et l’autre moitié en tant que condamné pour un crime qu’il n’a pas commis ».
En pareil cas, bien évidemment, Megrahi, lui, était bien évidement enfermé contre sa volonté, mais pour le bien de tous (tel est le but ultime de la justice qui condamne à la prison.
Le troisième article le plus « lu » relate la libération de Maxime Brunerie, cet homme qui, en 2002, étant militant d’extreme droite, avait tenté de tuer le Président Chirac, lors du défilé du 14 Juillet.  Ce dernier, nous expliquent ses avocats, va tenter de renouer avec une vie classique, faire des projets, travailler…. bref, se réinserer.
Brunerie, contrairement à Meghrahi, n’est nullement accueilli en héros; si tant est qu’il ai été accueilli. Avocat général lors du procès d’Assise qui l’a vu par la suite condamné, Philippe Bilger, sur France Info, a déclaré « J’espère simplement qu’il ne sera pas dans les mêmes dispositions intellectuelles et morales qu’avant l’acte criminel qu’il a accompli ».
Qu’ont en commun ces libérations, qui font que je publie un billet de cette nature? Rien, si ce n’est qu’il s’agit du « podium » des lecteurs, en terme d’articles de presse les plus lus aujourd’hui. Peut-on en déduire que les lecteurs s’intéressent autant à « Secret Story » qu’aux attentats ayant couté (ou failli) la vie à des innocents? Heureusement que non !
La première va très vite retourner à sa vie, dans l’oubli de tous, à moins qu’elle ne trouve un média pour présenter telle ou telle émission de seconde zone. Le second, en phase terminale d’un cancer généralisé, va aussi retourner dans l’oubli, et bien plus loin encore; quand au 3ème, souhaitons-lui de rester également dans l’oubli, de ne plus figurer à la une de quelque presse que ce soit, puisqu’il est de fortes chances que ce soit la rubrique des faits divers, qu’il alimente à nouveau, si tel devait en être le cas.
Bref; 3 « détentions », 3 « libérations »;Bientôt, 3 anonymes. Mais certainement pas le même avenir pour les 3. Et heureusement!
Shares
Share This