Neuf personnes ont été présentées jeudi au juge d’instruction en charge de l’enquête sur le braquage d’Harry Winston qui avait eu lieu le 4 décembre 2008 à Paris, et au cours duquel 85 millions de bijoux avaient été dérobés, a-t-on appris de sources policière et judiciaire. Le Parquet a requis leur placement en détention provisoire.Parmi ces personnes figure le chef présumé de l’équipe de malfrats, âgé de 45 ans et déjà condamné à quinze ans de prison dans une affaire de trafic de stupéfiants: 80% du butin et 760.000 euros ont été retrouvés chez lui en Seine-Saint-Denis. Des armes de poing, un fusil à pompe ainsi qu’un lance-roquette ont également été saisis à l’occasion des 25 interpellations qui avaient eu lieu en plusieurs vagues entre dimanche et lundi, principalement en Seine-Saint-Denis.En s’intéressant au personnel du joaillier, les enquêteurs s’étaient concentrés sur l’un des vigiles qui les a mis sur la piste des braqueurs. Apprenant qu’un Israélien devait venir en France pour acheter des bijoux, une centaine de policiers a décidé ce week-end de procéder aux arrestations.
Shares
Share This