Juste quelques mots de soutien, à l’épreuve que vivent nos collègues gendarme. C’est une bien triste semaine que nous vivons, avec la disparition de deux dès nôtres, dans l’exercice de leurs fonction. Les deux gendarmes abattus intervenaient pour un vol de sac, lorsque l’un d’eux s’est fait dérobé son arme de service, qui servira, quelques secondes à l’abattre, ainsi que le collègue qui l’accompagnait. 
Chaque perte est une mauvaise nouvelle pour nos corporations, mais aussi, plus généralement, pour notre société. 
Votre arme, la Gendarmerie, et toutes les forces de sécurité du pays vous rendront hommage, vendredi, le Ministre de l’Intérieur nous représentant toutes et tous, d’où que nous soyons, qui que nous soyons. Gendarmes, policiers et douaniers pensent à vos familles, dans ces moments si difficiles. 
Nul n’oubliera votre dévouement. 
D’où vous êtes, reposez en paix. 

Shares
Share This