Et voilà que maintenant, les évadés utilisent la presse pour faire passer des messages. Bien évidement, Jean-Pierre Treiber n’est pas le premier, et certainement pas le dernier à le faire.
Jean-Pierre Treiber
Ainsi, utilise-t-il le journal Marianne, rédaction qu’il a choisi pour envoyer un courrier. Dans cette lettre, en plus de clamer son innocence, il précise qu’il sera présent à son procès, prévu pour le début d’année 2010.
Que penser de cette médiatisation?
Ne faut-il pas voir un peu plus loin que le fait en lui-même, et se dire que la publicité que lui fait cette diffusion se trouve être le seul recours qu’a trouvé Treiber pour se défendre? Et que, donc que la justice commet, en ce moment, une erreur.
Etant acquis que  Treiber était incarcéré depuis plusieurs mois, on déduit donc que:
-le juge d’instruction, qui l’a mis en examen, a en sa possession des indices « graves et concordants », laissant penser qu’il a commis les faits reprochés, en l’occurrence les meurtres de Géraldine Giraud et Katia Lherbier.
– un Juge des Libertés et de la Détention a accédé à cette demande
– peut-être que le Procureur a demandé ce placement en détention
– s’il se dit innocent, on peut donc présager que, au travers de son avocat, il a fait appel de cette décision; et donc que la Chambre de l’Instruction a rejeté cet appel et donc confirmé le placement en détention
Donc, au minimum, trois magistrats pensent que Treiber a, pour le moins, des éléments à charge qu’il lui faut expliquer; et qui, donc, à ce jour ne l’ont pas été (en plusieurs mois d’instruction et, j’imagine, plusieurs interrogatoires).
Évidemment, il est tout à fait permis de penser que, comme pour Outreau, des erreurs se sont produites. Ce n’est pas impossible; la justice est humaine et, de fait, pas infaillible.
Pour autant, mes convictions me conduisent à  avoir confiance en la justice; oui, je sais, à Outreau aussi, les acquittés, d’abord accusés et condamnés, avaient confiance en la Justice. Mais j’ai la naïveté de penser que de telles erreurs sont rares. Je ne me prononcerai pas sur le fond du dossier Treiber, puisque je n’en connais pas les éléments. Mais plusieurs magistrats ont lu et relu ce dossier, et se sont prononcé. Et je leur fait confiance. Je ne parle même pas des policiers et/ou gendarmes qui ont dû être saisis de commissions rogatoires.
D’un autre coté, Marianne doit-il faire de la publicité  à cet « évadé »? Le journal a-t-il raison de  placarder la lettre en une de son site internet (certainement avant la version papier), finalement, en abondant dans son sens, en faisant ce qu’il attendait? Bien entendu, la liberté de la presse nous mène rapidement à penser qu’il est tout à fait normal que le journal se fasse l’écho de cette lettre. Sans même parler du grand coup de pub que cela lui fait !
La rédaction de « Marianne » va-t-elle, maintenant, se découvrir un nouveau combat? Ses journalistes vont-ils refaire l’enquête? Nous le verrons. Peut-être « Marianne » va-t-il « surfer » sur la vague, nous faire un remake du bien contre le mal (cherchez qui joue le rôle du bien … )!
Quoi qu’il en soit, de par mon expérience, de nombreux individus placés en garde à vue se déclarent innocents, lors de leurs auditions. Et, très souvent, le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne sont pas très convaincants!
J’imagine que si j’étais placé en garde à vue, à torts, je serais un peu comme un lion en cage; j’hurlerais mon innocence. Pour la plupart, les gardés à vue disent « je n’ai pas fait ce que vous me reprochez », mais ne donnent jamais aucun élément susceptible des les disculper, aucun témoignage à apporter, refusant même, la plupart du temps, à donner le nom d’une personne (qu’ils pensent donc « balancer ») susceptible de les aider, d’une manière ou d’une autre.
Pour en revenir aux faits, le moins que l’on puisse dire est que Treiber clame son innocence haut et fort.
Espérons que la justice vienne à bout de cette affaire, découvre la vérité!
Nul doute qu’en cas de condamnation, Treiber continuera à clamer son innocence.
Et, en cas d’acquittement, la justice sera à nouveau dans la tourmente. Et donc, comment reprocher son comportement à cet homme, désormais l’un des plus recherchés de France?
suite au prochain épisode…
Shares
Share This