cette soirée aurait dû être festive; entouré de collègues, j’aurais dû passer quelques heures autour d’un verre, d’une table… pour fêter ce qui sera, à jamais, pour nous, en tous les cas, une affaire exceptionelle.
Nos patrons et directeurs sont reçus, en ce moment, par beaucoup de médias. La radio, la télévision, les journaux; bref, les articles ne manquent pas.
A coté de cela, nous avons l’impression que, finalement, tout le monde va s’y retrouver, sauf ceux qui ont fiat directement l’enquête.
Je fais un petit récapitulatif: cette affaire a necessité 7 mois d’enquête à temps plein pour 6 fonctionnaires (parfois plus, et sur le final, une centaine). Sept mois au cours desquels les heures n’ont pas été comptées. Jours, nuits, week-end… à aucun moment, nous n’aurons rechigné. Malgré nos vies familiales qui en ont paties, et c’est certain. J’ai, pour ce qui me concerne, passé huit semaines d’affilée à mon service, ne prenant que deux jours de repos (pas de congés mais repos). Les ponts du mois de mai, je les ai passés à travailler. Les week-end suivants aussi. J’avais conscience de l’affaire exceptionnelle qu’il nous était donner de traiter. J’y ai donc mis un investissement à la hauteur de l’affaire.
Le resultat de l’enquête est là, bien sur; un million d’euro saisis, un peu plus de la moitié du préjudice retrouvé ( environ 40 millions, donc), des armes (et non des moindres) retrouvées (dont un lance-roquette). Et tout cela sans une ombre au tableau; pas un coup de feu, pas un seul incident, rien.
Paralèllement à cela, j’ai passé un concours; première épreuve, des écrits; je les réussis. Deuxième épreuve, un dossier professionnel qui comprend une grille d’évalution remplie par le chef de service. Troisième épreuve, un oral.
L’année passée, j’ai échoué à l’oral; je n’ai rien à y redire, je n’ai pas été bon. Donc, rien de plus normal.
Cette année, j’échoue au dossier profesionnel; je n’ai pas la sensation que cela puisse être directement de mon fait. Il s’agit-là du genre de situation susceptible de démotiver. On ne travaille pas dans l’administration pour l’argent; pour autant, indirectement, on est en droit de penser que l’avancement est une mesure susceptible, justement, de motiver.
bref, un peu…. écoeuré. Où peut-on trouver la récompense de notre travail?
Etant bien entendu que j’ai déjà une grande satisfaction personnelle!
 suivre… les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Heureusement.
Shares
Share This